Picage chez le perroquet 2017-09-30T17:12:11+00:00

Le picage chez les perroquets de compagnie

Le picage peut résulter de différents problèmes : des infections cutanées, l’ennui, l’habitude, des déficits nutritionnels ou la frustration sexuelle.

Il est important d’éliminer les causes parasitaires (parasites externes ou internes), nutritionnelles, et infectieuses avant d’envisager un trouble du comportement.

Dans le cas de picage dû à un problème comportemental, les plumes ne sont pas décolorées ni déformées, elles sont abîmées par l’oiseau dans les zones que celui-ci peut atteindre avec son bec, les plumes de la tête restent intactes.
Chez les perroquets le picage d’origine comportemental est fréquent. Ces oiseaux ont en effet besoin de contacts, d’attention de la part de leur propriétaire. Le picage comportemental apparaît souvent suite à un stress important, un événement particulier ou à l’ennui ou la solitude mais peut aussi découler de la frustration
sexuelle, de conditions de captivité inadaptées…

Les causes du picage sont nombreuses et variées :

  • l’ennui : dans la nature les oiseaux sont presque toujours en activité, en captivité la vie est beaucoup moins mouvementée. Le mâchouillage des plumes apparaît alors comme une activité de substitution ;
  • la solitude : les perroquets sont des oiseaux programmés pour vivre en groupe, ils peuvent souffrir d’anxiété de séparation, l’isolement de l’activité familiale ou l’absence du propriétaire étant alors difficilement supportée ;
  • le manque d’attention ;
  • la peur et l’anxiété : le picage apparaît comme une activité anxiolytique ;
  • un changement des habitudes : le changement (emplacement de la cage, arrivée d’un nouvel animal de compagnie, d’un nouveau membre dans la famille…) est source de stress et de peur pouvant entraîner du picage ;
  • la frustration sexuelle et l’hyper-attachement.

Quand un trouble du comportement est suspecté, il convient d’en identifier la cause et de remédier au problème le plus rapidement possible. Le picage devient souvent par la suite un habitude, un tic.

Pour remédier à l’ennui, il est important d’offrir à l’oiseau de quoi s’occuper, des jouets renouvelés fréquemment, toutes sortes de divertissements comme la radio ou la télévision, notamment pour les périodes pendant lesquelles l’oiseau est seul.

L’apport régulier de branchages pouvant être mâchouillés, détruits est important chez les perroquets en règle générale.
L’oiseau devra disposer d’un environnement riche et sécurisant.

Si le picage est récent les chances de faire disparaître ce comportement en une période relativement courte sont bonnes. Le problème est tout autre avec les oiseaux se piquant depuis longtemps et chez lesquels le picage est devenu une habitude bien établie.

Picage dû à l’alimentation de votre perroquet

De nombreux cas de picages sont dus simplement à des carences alimentaires. Notamment la consommation d’arachides (cacahuètes…) et de tournesol à trop haute dose. Pensez à offrir à vos oiseaux une alimentation riche et diversifiée !
Reportez-vous à notre rubrique « bien nourrir son perroquet » pour reprendre de bonnes bases.